garde_a_vue

* * *

             4  ans qu'une femme me harcèle, veut ma peau... 4 longues années à devoir me défendre de tous les maux, qu'ils soient d'ordre professionnels, ou privés...

Le coup de grâce est arrivé lundi: convocation à la gendarmerie. Je ne m'inquiète pas. Je n'ai pas commis de délit... il doit s'agir d'une erreur.  Au téléphone,  le gendarme m'explique: c'est grave, elle a porté plainte, au pénal. Je dois être entendue, et je risque une garde à vue!  Je n'en croit pas mes oreilles, je suis choquée.  Je n'ai rien fait. Je  téléphone a un ami gendarme. Il me confirme ce que je risque. Me dit de m'organiser pour la garde de ma fille, et pour l'intendance au quotidien. Et de prendre contact avec mon avocat. Qui me confirme lui aussi la mauvaise nouvelle,  m'explique ce que je dois  faire. Il se tient prêt à venir m'assister,  j'ai droit à 3 coups de fil: mon avocat, un médecin, et un autre pour un ami ou la famille.

           J'aurai du m'en douter, elle a été déboutée de sa requête. Elle ne s'arrêtera jamais. Elle veut ma peau.

Ce qui est terrible, c'est que même lorsque l'on est innocent, on se sent coupable! Depuis le début, je dois me justifier, expliquer, apporter la preuve de mon innocence. C'est effrayant. J'ai peur. Est ce que le gendarme qui va recueillir ma déposition va me croire? Subjectif, hein. Depuis quelques temps, je reçois des coups de fil anonymes... je sais que c'est elle. Elle ne me lâche jamais. Elle me harcèle. Je pourrai porter plainte pour harcèlement, j'hésite à le faire: ce serait jeter de l'huile sur le feu. Et elle me fait peur. Je la crains, oui, je la crains. Cette femme entretiens une haine farouche à mon égard . Elle a catalysé sur moi toute sa rage et sa haine, et ce procès, c'est le procès de toute sa pauvre vie. Je vous entends vous dire qu'Il n'y à pas de fumée sans feu , et c'est sans doute vrai. J'aurai dû mieux savoir gérer la situation à l'époque, user de diplomatie. Je n'ai pas su. Et je le regrette. Je n'en serai pas là aujourd'hui.

Je vais réunir toutes les pièces matérielles et administratives qui pourraient illustrer mon propos. Je vais rester calme. Je vais respirer calmement. Je vais sûrement pleurer. Je vais essayer d'être la plus sincère possible. Je vais juste essayer de rester moi-même.

Je remercie Stéphane H.,  mon ami gendarme, de m'avoir expliqué ce qui m'attendait, si toutefois j'étais placées en garde à vue: je n'ai pas eu le temps de faire des U.V, mais j'ai peaufiné mon épilation afin d'être parfaitement présentable lors de la fouille au corps (hum...je vais adorer!).  Avec un peu de chance, si il y à de la musique, je pourrai même leur proposer un strip-tease...je sens que ça va être torride...

Rendez-vous cet après-midi à 14h00...

PS: Je préfère les pommes, les rouges!

nains_en_garde___vue

* * *