imper___capuche

* * *

je ne suis pas leur otage

je ne perdrai pas mon emploi

je n'aurai aucune perte de salaire

je ne me lèverai pas à l'aurore

je ne subirai aucun stress

je n'aurai pas froid sur un quai de gare

je ne serai pas en retard

je ne voyagerai pas debout, sardine-à-huilée

je ne courrai pas

etc etc...mais,

je ne supporte pas ces grévistes, militants pour des privilèges certes acquis, mais désuets, hors du temps et hors d'usage. Comment faire, quand il y à 1 actif pour 5 retraités? Ils sont priviligiés. Eux qui n'ont que le mot "solidarité" à la bouche ne pensent qu'à eux, au contraire. Ils militent pour eux, uniquement pour eux.

Ils sont les nouveaux bourgeois, ni plus ni moins.

* * *