calia_06_2

***

MERCREDI SOIR. Intérieur nuit. Pendant le dîner.                        

- Lui :  " ... Chuis invité à une soirée vendredi soir. L'anniversaire d'un pote que j'ai pas vu depuis 20ans. Si tu veux tu viens. Mais j'te préviens, ch'rais peu disponible...

- Elle :  ...

- Lui : quoi?

- Elleprésenté comme ça, c'est peu engageant. Demandes-toi plutôt si tu as envie que je t'accompagne... ( sourire moqueur )

- Luioui, vraiment.

- Ellej'y réfléchis. Je te dis ça vendredi."

VENDREDI SOIR. 19H. DÎNER DE MALABAR-PRINCESSE.

- Lui : " ...Bon alors, tu m'accompagne ce soir?

- Elle : non, ça ne me dit rien en fait. Les soirées retrouvailles, quand on a pas fait parti du huis-clos... Je préfère me faire un ciné, la baby-sitter est dispo.

- Lui :  ...

- Ellequoi?

- Luiécoutes, j'ai vraiment envie que tu viennes... Je ne veux pas y aller sans toi en fait.

- Elletu m'as dis toi même que tu serai peu disponible, ce que je veux bien croire. Celà ne sera pas très agréable pour moi.

- Luic'est une super soirée.  Aux frigos de paris, chez Paolo Calia.  Allez...Viens!

- Elle : je  vais mettre une plombe à me préparer... C'est trop tard, là.

- Lui mais tu y va comme ça.

- Elleen jogging? Tu plaisantes?

- Luinon! Tu es très bien comme ça... avec ton manteau par-dessus, c'est très bien. Limite trop chic. De toutes façons, on y va, on boit une coupette, je dis bonsoir à tout le monde et on file.

- Elle :   Bon...si tu le dis."

***

FRIGOS DE PARIS. ATELIER-APPARTEMENT DE PAOLO CALIA. 22h30.

Ils arrivent. Horde de photographes. Un mec qui tape sur des bambous qui est musicien... Et puis son amie Goudounette qui leur présente son nouvel amour : une magnifique plante d'1mètre 80, absolument divine et sympathique...

MÊME LIEU MÊME ENDROIT. MINUIT.

Elle étouffe depuis un moment. Le jogging en éponge, ça tiens chaud. Le col roulé en laine aussi. Sans parler de ce manteau en alpaga  chiné chez Emaüs. Coup de bol, elle culmine à 1 mètre 58, on ne la remarque pas trop, et ses vêtements sont  noirs. Ça l'arrange...

Lui a disparu très vite... elle l'aperçoit de loin. Sorte de Jack Nicholson monté sur ressorts, qui s'agite là-bas...

SALON DE PAOLO CALIA.  MINUIT ET DEMI.

Elle lutte contre les nausées depuis un moment. Elle ne trouve pas les toilettes.  F***!  Elle pensait que l'alcool lui ferait oublier sa tenue ridicule. Il lui a juste retourné l'estomac, qui va  finir par se vider  sur la moquette du salon...

TOILETTES DE PAOLO CALIA. 1H DU MAT.

D'habitude les toilettes sont comme un refuge. Pas là. Pas chez Paolo. Il n'y à pas de verrou. Donc, après avoir vainement essayé de vomir, elle est assise sur la cuvette. Pour faire pipi. Difficile, parce que la porte s'ouvre tout le temps...

SALLE A MANGER DE PAOLO CALIA. 1H30.

La divine goudou lui prend la main et l'entraine sur la piste de danse déserte. Elle n'ose pas refuser l'invitation. Elle danse donc. Elle  suffoque. Elle se dit que si elle n'enlève pas son manteau, elle va mourir. Elle se dit que si elle enlève son manteau, tout le monde va voir qu'elle est en jogging. Elle enlève quand même son manteau. Elle danse.

Il la voit. D'ailleurs tout le monde la voit. Il lui fait un signe de la main, et lève son pouce. Il est content. Il se dit qu'elle s'éclate. Que cette soirée est magnifique. Que cette soirée va l'entrainer jusqu'au bout de la nuit...

PISTE DE DANSE.2h00

Elle se dit que le jogging est idéal pour danser. Elle se dit qu'elle moove tellement bien son body que les gens  vont oublier qu'elle est en jogging. QUE LES GENS, Y VONT MÊME PAS LE VOIR , LE JOGGING.

WC ROOM DE PAOLO CALIA.

Un type en chemise blanche s'est proposé de faire le guet, afin qu'elle soit tranquille. Elle se dit que c'est une vachement bonne idée de pas mettre de verrous aux portes des toilettes.

DANCE-FLOOR. 2H47

Elle se dit qu'elle est en train de lancer une tendance. Elle est certaine de lancer une nouvelle tendance. Le low-look. C'est comme ça qu'elle va l'appeler. Le paparazzo qui la mitraille ne s'y trompe pas. Si ça se trouve, elle sera " l ' inconnue de la semaine " dans Voici. Elle se dit que décidement, elle a bien fait d'enlever son manteau.

BOUDOIR. 3h07

Elle se demande qui c'est ce mec qui lui tire le pull. Elle se dit que ça doit être son mec. C'est son mec. Qui lui dit que c'est l'heure de rentrer. Elle : " déjà ? " .

***