* * *

J'ai suffisemment critiqué glorifié la gente masculine pour reconnaitre parfois une fois de plus que certains hommes  sortent du lot...

Il s'agit en l'occurence de rendre un hommage postume à l' un-demi un d'entre eux, électron libre rattaché au Clos Poulette par la reine-mère...

Mieux qu'un ti'punch (seul remède efficace pour détendre la reine mère après une journée de travail arrassant), Le père Goudig la maintient dans un état semi permanent de détente aîgue...de plus, il s'est pris d'affection pour le chien du clos, ce qui n'était pas gagné d'avance...Jusque là me direz vous, rien d'exceptionnel: comme disait ma mère-grand ..." pour avoir la femme, séduit son chien"...on est d'accord.

f_vrier_et_mars_2007__m_dine_et_zoo_213

Là où il est exceptionnel, c'est qu'il s'occupe également de Malabar-Princesse. Pas un peu. Beaucoup. Et très très bienbien! Il va la chercher à la sortie de l'école, l'emmène au parc, lui donne son bain, lui fait faire ses devoirs. Il l'emmène au parc d'astérix...il fait tout celà seul, puisque la reine mère est au travail. Il le fait avec le sourire, reporte des rendez-professionels si besoin pour se rendre disponible . Tout changement de dernière minute le laisse de marbre. Il assume et assure, avec flegme et bonne humeur (je me demande quand même s'il n'est pas tombé dans une marmite de marie-jeanne quand il était petit...)

patinoire_ext_02_12_06_009

Je suis bluffée...et heureuse. Il n'est pas son grand-Père. Il f'-est plus!

* * *